mercredi 16 avril 2008

Les terreurs de nuit


La pergola, une esquisse

English version, please scroll down

Je me suis réveillée cette nuit, paniquée. Ne fallait pas t-il quelque chose de plus subtile, moins fleuri, au bord du petit gazon de pré avec le Caryopteris x clandonensis et le Veronica spicata incana? Mais quoi? Que faudrait-il? Il me semblait une question urgent à résoudre là sur le champs.

Ceci s'appelle une obsession et ce n'est pas très bon pour la santé mentale.

On peut se perdre dans le royaume des plantes du jardin. Il y en a tant! Quelle admiration ai-je pour les vétérans de génie comme Penelope Hobhouse, Louis Benech. Je peux voir certaines plantes ensemble comme je vois le visage de mon fils bébé tous ces ans plus tard, mais ils voient des milliers d'options d'associations possibles et -- plus encore -- magiques.

Ils savent aussi, sans doute, qu'il n'y a qu'une seule recette à la quelle il faut adhérer strictement pour la beauté jardinière. Ça doit être ce qui les permet de dormir la nuit sans faire un sursaut de réveil brutal à 4 h 30.

....

The pergola, a study

I woke during the night, panic stricken. I needed something more subtle, less floral, along the edge of the little meadow lawn alongside the Caryopteris x clandonensis and the Veronica spicata incana, but what? It felt urgent to figure it out, right that moment.

That is an obsession, and it isn't very good for one's mental health.

One can become entirely most in the kingdom of the garden plants. There are so many! I have so great an admiration for the veterans of genius, like Penelope Hobhouse, Louis Benech. I can see certain plants together like I can still see the face of my son as a baby all these years later, but they see thousands of options for plant associations possible and -- even more! -- magic.

They know, too, without doubt, that there is not a single recipe to follow strictly to achieve beauty in the garden. This must be what lets them sleep through the night, without starting awake at 4:30 AM.
Enregistrer un commentaire