samedi 27 juin 2009

Humeur noire


in the June morning light


Humeur noire, or one bad mood.


HUMEUR, subst. fém.

II. − Disposition, particularité constante ou momentanée du caractère, du tempérament d'une personne.
A. − Vieilli. Tendance habituelle du caractère d'une personne liée à l'équilibre, à la prédominance des humeurs du corps. Humeur flegmatique, bilieuse. De sorte que ce qui était l'effet de son humeur atrabilaire semblait celui du mépris des personnes à l'égard de qui elle s'exerçait (Proust, Temps retr., 1922, p. 764).
B. − Tendance dominante du tempérament, du caractère d'une personne. Arnoux se lamentait devant lui sur l'humeur de sa femme, son entêtement, ses préventions injustes. Elle n'était pas comme cela autrefois (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 219). Ma mère est une femme admirable, je vous l'ai dit, mais elle est d'humeur simple, c'est une âme sans détour (Duhamel, Confess. min., 1920, p. 26). Il est donc vrai de dire que le caractère enferme le tempérament et l'humeur; mais ce n'est pas tout dire. Un homme très vigoureux, très puissant, a souvent plus d'humeur que de caractère. Le caractère c'est l'humeur contrainte (Alain, Propos, 1931, p. 1031) :
3. Car des hérésies en matière de foi je n'ai ni le goût ni l'autorité de les dénoncer ou simplement de m'en faire le censeur et toutes espèces de délations ou de censures ne conviennent ni à ma nature, ni à mon humeur, ni à mon tempérament, ni à mon caractère.
Péguy, Argent, 1913, p. 1289.
Humeur + adj. (spécifiant la qualité de cette humeur). Je suis au fond Girondin et républicain par instinct; j'ai l'humeur populaire, et à chaque émotion publique le vieux levain se remue en moi (Sainte-Beuve, Cahiers, 1869, p. 84). C'est donc à tort que, pour expliquer la décadence des proverbes, on a invoqué notre goût réaliste et notre humeur scientifique (Durkheim, Divis. trav., 1893, p. 145). Christophe s'apercevait de la fascination qu'il exerçait ainsi sur son ami; et il outrait son humeur agressive; il sapait, comme un vieux révolutionnaire, les conventions sociales et les lois de l'État (Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 160) :
4. C'est avec elle seulement que j'aime à parler. Mais toujours je me heurte à son humeur récriminante. Elle n'a parlé que pour se plaindre. Tout la ramène à ses stupides griefs... Que lui faut-il donc pour être heureuse?...
Chardonne, Épithal., 1921, p. 213.
SYNT. Humeur accommodante, conciliante, débonnaire, enjouée, sociable; humeur austère, dévote, inquiète, méditative; humeur combative, frondeuse, guerrière; humeur âpre, endurante, fière, indomptable, fanatique, farouche, indépendante, indocile; humeur noire, sombre, rogue; humeur de chien, de dogue; humeur changeante, fantasque, vive, vagabonde, voyageuse; humeur caustique, goguenarde, moqueuse, médisante, querelleuse; humeur hystérique, sauvage, violente; humeur babillarde, hautaine, jalouse, paresseuse, pessimiste.

Prononc. et Orth. : [ymœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1119 « eau (élément nécessaire à la vie, symbolisant ici l'amour) » (Ph. de Thaon, Comput, 1033 : Pluius est nostre lei, Ço est amur e fei; Por l'humur entendum L'amur qu'aveir devun Par valur de la fei), attest. isolée; 2. ca 1175 « composant liquide du corps humain » gén. au plur. (B. de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 28633); spéc. ca 1265 méd. « composants au nombre de quatre dont le dosage détermine le tempérament » (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, I, 99, 9 : car en aus a .IIII. humors, colera ki est chaude et seche, fleuma, ki est froide et moiste, melancolie ki est froide et seche, sanc ki est chaus et moistes); 3. a) 1555 au plur. « sentiments, attitudes, état d'esprit » (Ronsard, Hymnes, éd. P. Laumonier, Œuvres Complètes, VIII, 158, 184); 1556 au sing. humeur Pindarique (Id., Nouvelle Cout. des Amours, ibid., VII, 324, 171); b) 1559 « tempérament, caractère » (Id., Second Livre des Meslanges, ibid., X, 112, 51). Empr. au lat. humor, -oris « eau, humidité, fluide, composant liquide ». Fréq. abs. littér. : 4 674. Fréq. rel. littér. : xixe s. : a) 7 250, b) 6 398; xxe s. : a) 4 961, b) 7 279. Bbg. Henry 1960, p. 50, 56. - Sckomm. 1933, pp. 16-22.


[ymœ:ʀ]

I don't think that will help much. Try this, it's close enough: Humeur [Euwmehr], with the unaspirated "h" of "haricot" or "haleine".

If the mood isn't pretty, at least the pictures can be, can't they?
....
Enregistrer un commentaire